Elections 2018 › Présidentielle

Meeting annulé de Lamuka à Kinshasa: Fayulu bloqué à N’Sele

Le candidat de la coalition Lamuka, Fayulu se trouve présentement bloquer par des forces de sécurité à l’entrée de Kinshasa à la hauteur de la commune de la N’Sele alors que ses militants l’attendent toujours pour son meeting à sainte Thérèse et que d’autres se sont massés le long du bouleverd Lumumba en espérant l’accueillir.

Tout est fin prêt pour le meeting de Fayulu à sainte Thérèse, les militants en liesses chantent et dansent tout en espérant que le leader de lamuka tiendra son meeting ce mercredi comme prévu malgré l’interdiction du Gouverneur de la ville de kinshasa, sainte Thérèsed’interdire tout meeting sur la province.

Cette décision n’a pas du tout décourager les militants de lamuka qui se sont mobilisés comme un seul homme pour aller acceullir leur leader qu’ils appellent affectueusement le « Soldat du Peuple ».

Mais celui-ci ne peut pour le moment pas poursuivre sa marche vers Kinshasa car on apprend que son cortège en provenance du Kwilu bloqué par un impressionnant dispositif de policiers au niveau de la bifurcation Route Nationale 1 et Maluku à l’entree de Kinshasa.

« Après m’avoir empêché d’atterrir à Kindu, après avoir attaqué cortège et tué mes supporteurs à Lubumbashi & Kalemie… détourné mon avion vers Goma.. Après attaque cortège à Masimanimba, la Kabilie m’empêche de rentrer à Kin. De quoi ont-ils peur? » A déclaré Le candidat de Lamuka dans un tweet.

« Peur du régime »

Cette situation de tension qui règne en ce moment à Kinshasa fait suite à la décision du gouverneur de la ville de Kinshasa d’interdire précocement la campagne électorale des candidats présidents de la république sur l’etendue de la province de kinshasa en raison de « risaue sécuritaire ».

Pour le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi, cette d’André Kimbuta est « illégale ». Pour lui, cette décision  » traduit la peur du régime ».

« Kimbuta a pour seul objectif d’empêcher le meeting de Martin Fayulu. Cette annulation à la hâte, alors que la foule est déjà mobilisée, est dangereuse; il traduit la peur du régime. C’est une décision illégale, la campagne va continuer ! Le peuple sanctionnera ce régime finissant », dénonce Katumbi sur son compte twitter.

Dans un communiqué portant deux dates différentes, attribué au Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, il est annoncé la suspension « sur toute l’étendue de la capitale, des activités de campagne électorale, à l’exception du recours aux médias, de l’ensemble des candidats président de la République, sans exception aucune ». Ce, pour « prévenir tout trouble à l’ordre public », évoquant des impératifs sécuritaires.

Alors qu’il est en route pour Kinshasa, le cortège de Martin Fayulu a été « attaqué » à Masimanimba (Kwilu) à coup de gaz lacrymogènes et des balles réelles. Un acte que le président du Mouvement pour la Libération du Congo (MLC), Jean Pierre Bemba, a condamné fermement.

 » À 4 jours du scrutin, le régime actuel qui est aux abois s’acharne à intimider notre candidat Martin Fayulu en attaquant son cortège à coup de gaz lacrymogène et balles réelles à masimanimba, le peuple congolais n’est pas dupe et il a déjà choisi son camp » a déclaré le président du MLC sur son compte twitter.

Quoiqu’il en soit, pour le moment tout le monde se demande comment la situation finira par se décanter…



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut