Société › Actualité

Mbuji-Mayi : la police relaxe 12 manifestants du 21 janvier

Ils avaient été arrêtés dans les différentes communes de Mbuji-Mayi, alors qu’ils se rendaient à l’église dimanche 21 janvier.

La Police nationale congolaise (PNC) a libéré, lundi 22 janvier, les douze personnes interpellées la veille, à l’occasion de la marche pacifique organisée par le Comité laïc de coordination (CLC). Dix-huit personnes au total ont été arrêtées dans les différentes communes, alors qu’elles tentaient de rejoindre leurs lieux de culte. Six personnes ont été relaxées le même dimanche.
 
Les douze personnes restantes ont passé la nuit au commissariat provincial de la police, qui a examiné leur situation au cas par cas. Elles ont, par la suite, été remises en liberté. La police a estimé qu’elles n’étaient pas été impliquées à la marche.

C’est le cas notamment d’un journaliste de la Radiotélévision Buena Muntu appartenant à l’Eglise catholique. Il a été arrêté à l’une des barrières érigées autour de la cathédrale Saint Jean Baptiste Bonzola, alors qu’il se rendait à son lieu de travail.
 
Pendant qu’il tentait de s’expliquer, des policiers placés à cette barrière l’ont fait subir un mauvais traitement, le dépouillant de ses téléphones et de tout son argent.
 
Par ailleurs, un militaire et un policier, auteurs présumés de tracasseries et extorsions des biens et de l’argent appartenant aux civils, ont été appréhendés et sont gardés au cachot de la police.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut