› Société

Mbandaka : Rachel Ndjoli regagne son domicile

Droit reservés.

La jeune fille de 13 ans avait été blessées par balle lors de la marche du 25 février, initiée par le comité laïc de coordination.

Rachel Ndjoli, la jeune fille de 13 ans qui avait reçu des balles à la poitrine et au bras droit, lors de la répression de la marche initiée par le Comité laïc de coordination (CLC) le 25 février dans la ville de Mbandaka a regagné cette ville samedi 7 avril.

Elle avait été transférée à la Clinique Ngaliema à Kinshasa pour des soins appropriés, avec l’aide financière de l’initiateur de l’ONG Initiative pour le développement de la cuvette centrale (IDCC), le sénateur Jacques Djoli qui était au chef-lieu de l’Equateur lors de ces événements.  

« Une balle lui avait ôté le mamelon, deux ont percé le sein et un autre le bras. On a retiré trois balles à la Clinique Ngaliema à Kinshasa. Vue la gravité, le sénateur Jacques Djoli nous a envoyés à Kinshasa pour des soins appropriés. C’est ainsi qu’on a pu extraire ses balles à la Clinique Ngaliema. Après les soins, l’enfant est rentrée le samedi bien-portante. Le comportement des policiers est déplorable. Ils partagent aussi notre souffrance. Ils devaient nous protéger au lieu de tirer sur nous », a précisé Ndjoli Loma Mbula, le père de la fille.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut