Société › Education

Mbandaka : la police a fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestations des étudiants contre la hausse des frais académiques

La police a fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestations des étudiants

Plusieurs étudiants ont été interpellés par la police  lundi 21 janvier 2019, lors des manifestations contre la hausse des frais académiques dans les universités et instituts supérieurs de Mbandaka.

Des centaines d’étudiants de l’Université de Mbandaka, de l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM) et de l’Institut supérieur de développement rural (ISDR), sont descendus spontanément dans la rue lundi 21 janvier dernier pour exprimer leur colère.

« Les policiers sont entrés jusque dans les chambres des étudiants au home IEM, situé sur l’avenue Muji, en plein centre-ville. Il y a des coups de gaz et de feu qui sont tirés par les policiers pour disperser les manifestants », a déclaré un témoin.

L’année dernière, les frais académiques étaient fixés à 268 000 FC et, cette année, à 561 000 FC pour le graduat. En licence dans la faculté de médecine, les frais académiques s’élèvent cette année à 740 000 FC contre 297 000 FC, l’année dernière.

À LA UNE
Retour en haut