Société › Actualité

Massacres du 31 décembre 2017 – La paroisse Saint François de Sales enterre ses morts

Il s’agit de deux pères de familles, l’un tombé le même 31 décembre 2017, alors que l’autre, lui, est mort quelques jours après.

Les conséquences des représailles sanglantes contre la marche pacifique du 31 décembre 2017, celle initiée par le Comité Laïc de Coordination, continueraient de susciter encore certaines émotions à Kinshasa.

La toute dernière, c’est celle de deux familles décidées à venir déposer les corps de leurs disparus au sein même de la Paroisse Saint François de Sales, située dans la Commune de Kintambo. Il s’agit de deux pères de familles, l’un tombé le même 31 décembre 2017, alors que l’autre, lui, est mort quelques jours après. La deuxième victime, elle, aurait absorbé le gaz lacrymogène lancé par les forces de l’ordre au sein de cette Paroisse catholique, semble-t-il.

En tout cas, calmer ces deux familles n’a pas été chose facile pour le curé de la Paroisse Saint François de Sales. A tout dire, leurs familles, sous le choc, étaient décidément engagées à déposer ces deux corps à ladite Paroisse. Il faut dire que c’est difficilement que le curé de la Paroisse Saint François de Sales a pu calmer ces deux familles, estimant que c’est suite à l’appel des responsables de cette Paroisse que les leurs sont morts. Usant de son autorité et surtout de son pouvoir, le curé s’est interposé à cette démarche.

En toute sagesse, deux paniers de soutien aux noms de ces familles ont été apprêtés au cours de la messe du dimanche, 7 décembre 2018. Aussi compatissants, les patriciens de la Paroisse Saint François de Sales n’ont pas hésité d’adhérer à cette philosophie en guise de soutien financier à ces frères et sœurs qui ont perdu de manière inopinée les leurs, question de les enterrer dignement.

Au regard de ces multiples dérapages, le Cardinal métropolitain de Kinshasa, Laurent Monsengwo, lui, a fermement condamné tous ces actes freinant la liberté d’expression en République Démocratique du Congo, notamment le droit de manifester pacifiquement, consacré par la Constitution en vigueur en RD. Congo.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut