› Elections 2018

Martin Fayulu enfumé à son arrivée à Kinshasa

Image d'illustration

La police a tiré « à bout portant » les gaz lacrymogènes pour disperser les militants qui accompagnaient le cortège de Martin Fayulu de l’aéroport de N’djili.

 

L’avion d’Ethiopian Airlines transportant Martin Fayulu a atterri ce mercredi 21 novembre 2018 à 12 H 50 à Kinshasa.  Jose Endundo, Pierre Lumbi, Jean Bertrand Ewanga, Fidèle Babala, Freddy Matungulu, Ève Bazaiba et plusieurs autres leaders de l’opposition sont arrivés à l’aéroport de N’Djili pour l’accueillir. Beaucoup de cadres de l’opposition sont également restés aux côtés des militants en attendant l’arrivée du candidat de la coalition Lamuka. Martin Fayulu et la coalition Lamuka envisagent de tenir un bref meeting sur l’espace compris entre le boulevard Triomphal et l’avenue de l’Enseignement. Les cadres de cette coalition de l’opposition ont présenté à Fayulu le plan qui intègre également un bain de foule le long du parcours.

 

Gaz lacrymogènes à N’djili

La police a forcé le cortège à accélérer. Plusieurs centaines de militants sont dispersés actuellement. Le candidat de la coalition rentré ce mercredi de l’Europe devrait improviser un meeting au terrain situé entre le boulevard Triomphal et l’avenue de l’enseignement. Elle  a utilisé des gaz lacrymogènes à l’aéroport de N’djili pendant que le convoi de Martin Fayulu quittait le site aéroportuaire. Entre 1000 et 3000 militants accompagnent le cortège. La circulation est perturbés à l’entrée de l’aéroport ou les militants chantent et dansent. « Nous ne serons pas fatigués, même si vous utilisez des gaz lacrymogènes », chantent-ils.

À LA UNE
Retour en haut