Personnalités › Interviews

Marche du 25 février : Le MCN accuse le CLC d’être en quête de positionnement politique

Dans une interview accordée ce mercredi 21 février 2018 à ACTUALITE.CD, le secrétaire général du Mouvement pour la Cohésion nationale (MCN), Aimé Matumo, décourage les appels à manifester des Laïcs. D’après lui, ces manifestations ont montré leurs limites dans la mesure où elles occasionnent des pertes en vies humaines. Lire l’intégralité de l’entretien.

Dimanche 5 février, le CLC organise la 3ème manifestation des fidèles catholiques contre le pouvoir. Quelle est la position du MCN ?

Les catholiques n’ont pas appelé à la marche. Il s’agit plutôt d’un groupe appelé Comité des Laïcs catholiques. Pour MCN et tous Congolais épris de paix, nous ne pouvons pas encourager des appels qui, à deux reprises, ont montré leurs limites en plus de nous attrister. L’article 25 de la constitution est clair au sujet des manifestations publiques. Il dit qu’elles sont garanties sous réserve du respect de la loi. Alors si nous analysons bien : premièrement, le déroulement pacifique de ces marches n’est pas garanti. Deuxièmement, les services devant encadrer ces marches se disent ne pas être capables de le faire pour des raisons évidentes. Entre autres, la pluralité des points de départ notamment à Kinshasa où on en dénombre une centaine. Aussi, aucun point de chute n’est connu.

Mais ce Comité est un collectif d’intellectuels catholiques qui sont appuyés notamment par la Cenco, voire par l’archevêque métropolitain de Kinshasa. Ne voyez-vous pas l’implication de l’Église catholique dans cette démarche ?

Comme vous le dites, c’est un collectif d’intellectuels. Mais l’église n’est pas une église d’intellectuels seulement. Elle est pour nous tous qui croyons en Christ. Ce comité a-t-il consulté tous les corps constitués au sein des fidèles catholiques ? A-t-il obtenu un mandat de la part de tous les chrétiens catholiques de la RDC ? À travers quel moyen de consultation l’aurait-il obtenu ? Pire encore, ils parlent au nom du peuple dans leurs communiqués. Ont-ils reçu le mandat du peuple ? Peuple qui n’est pas dans son entièreté chrétien et catholique ?  Pourquoi eux qui disent être démocrates en renient pourtant les fondamentaux ? J’aurais compris s’ils parlaient au nom des chrétiens catholiques et encore en nous brandissant le mandat reçu de tous les chrétiens catholiques du pays. Dans ce comité, certains ont eu des responsabilités dans l’organisation de certaines activités pour le gouvernement. Ne serait-il pas en quête de repositionnement politique sous ce nouveau label ? Ainsi ma question demeure : qu’elle est la partie de l’accord qu’on n’a pas encore mise en exécution en ce moment ? Que ce comité renonce à l’anarchie et privilégie les multiples autres voies pacifiques pouvant les aider à se positionner politiquement parce que c’est ça leur objectif.

Que dire alors de l’Église du Christ au Congo qui s’est montrée également favorable à l’appel à manifester du CLC ? serait-elle aussi en quête de positionnement ?

Toujours faire un distinguo entre les personnes consacrées de l’église avec les autres structures de l’église. Après, bien que je n’aie pas suivi ce communiqué dont vous faites allusion, chacun est libre d’apprécier ou pas telle ou telle démarche, pourvu que tous, nous soyons respectueux des textes qui régissent notre pays, dans la paix et en recherchant constamment la cohésion nationale. Raison pour laquelle je demande quelle est la disposition de l’accord qui n’est pas encore respectée ? Jusque-là personne ne le dit clairement.

Le CLC accuse le président Kabila notamment d’instaurer la dictature…

Ils sont dans un doute systématique basé sur des procès d’intention. Je pense que ce comité cherche sa place au soleil en utilisant certains chrétiens. S’ils disent être des intellectuels mais que font-ils alors de tous les autres qui ne sont pas des intellectuels mais catholiques ? J’appelle les autres chrétiens catholiques qui ne sont pas du même avis que ce Comité de se mobiliser afin de faire entendre aussi leur voix.

Donc le MCN souhaite une contre-manifestation pour s’opposer à la marche du CLC ?

Non ! Nous souhaitons plutôt un débat au sein des structures laïques catholiques. Puisqu’ils se disent être les intellectuels laïcs catholiques, alors que dire de nos mamans vendeuses, de ceux qui font du champ, de nos papas ouvriers  et de tous les autres corps qu’ils mettent à l’écart ? Ceux-là doivent aussi donner de la voix et se faire entendre au sein de l’église. Que ce Comité arrête de les mépriser.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut