Société › Actualité

Manifestations de Goma : 4 morts, 15 blessés et 37 personnes arrêtées (l’ONU)

La MONUSCO a déployé des équipes à Goma pour faire le suivi de la situation et déterminer les circonstances exactes des affrontements entre les forces de sécurité congolaises et les manifestants.

Les incidents du lundi 30 octobre 2017, à Goma (Nord-Kivu), a fait 4 morts, 15 blessés et 37 personnes arrêtées, selon le Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme, cité par Stéphane Dujarric, porte-parole d’António Guterres, secrétaire général de l’ONU, à New York.

La police reconnaît le bilan d’un civil tué par balle perdue et un policier mort, lynché par les manifestants.

Selon la même source, la MONUSCO a déployé des équipes à Goma pour faire le suivi de la situation et déterminer les circonstances exactes des affrontements survenus entre les forces de sécurité congolaises et les manifestants.

Ce mardi, 18 personnes interpellées en marge de ces manifestations ont été transférées au Parquet. Le maire de Goma, Dieudonné Mamicho, avait parlé « d’un mouvement insurrectionnel » dénonçant notamment l’incendie des bâtiments publics.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut