› Société

Manifestation des taxi-motos à Kisangani (Tshopo)

Heurts entre taxi moto et force de l'ordre

La Police Nationale Congolaise (PNC) disperse par des tirs de sommation une manifestation des conducteurs de taxi-motos dans la ville de Kisangani, Province de Tshopo.

Ce mardi 22 mai 2018, suite aux rumeurs faisant état du décès de la victime, plusieurs taximen ont brûlé des pneus et barricadé les artères principales de la ville. Tout est parti des altercations entre les taxi-motos et les policiers de circulation routière (PCR) lundi au cours desquelles un taximan aurait été  grièvement blessé et emmené à l’hôpital. “Moi-même je vous assure que le taximan va bien. Hier j’étais avec lui et j’ai échangé avec le médecin directeur de l’hôpital. Il m’a rassuré qu’il va bien. Le soir je suis passé à la télé et à la radio pour lancer un appel au calme”, déclare  le maire de Kisangani, Jean Louis Alaso. La situation reste tendue actuellement dans le chef-lieu de la province de Tshopo où la police intervient par des tirs pour disperser les manifestants. “La police tire, c’est pour disperser les motards qui veulent manifester”, a dit l’autorité urbaine de la ville de Kisangani. Le maire de la ville dément les allégations faisant état de la suspension par le Gouverneur de Tshopo, Constant Lomata, des activités de la Police de la Circulation Routière à Kisangani.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut