Société › Actualité

Les maisons d’habitation et édifices publics inondés par les eaux des pluies à Kinshasa

La circulation après la pluie, était devenue difficile à cause de la présence des lacs artificiels dans la capitale.

La pluie qui s’est abattue jeudi matin à Kinshasa, a inondé plusieurs artères, les maisons d’habitation et des édifices publics. Toutes les rivières traversant la ville ont débordé leurs lits pour se frayer une voie à travers les habitations, créant ainsi la désolation et provoquant aussi plusieurs dégâts.

La circulation après la pluie, était devenue difficile à cause de la présence des lacs artificiels dans la capitale. La rivière Mangungu dans la commune de Ngaliema, a débordé et inondé toute une localité emportant les articles ménagers et autres biens des  habitants. Devant l’Hôtel de ville de Kinshasa, la circulaire était sous eaux, démontrant à suffisance, l’incapacité des ouvrages d’assainissement à contenir les eaux des pluies.

Selon le constat sur place, des cas d’inondations étaient dus au mauvais état des routes et aux caniveaux bouchés  empêchant la canalisation des eaux de pluies, notamment sur plusieurs avenues de la capitale, telles que l’avenue des Huileries longeant les communes de Kinshasa et Lingwala, l’avenue Bongolo dans la commune de Kalamu, à la hauteur de l’Université Kimbanguiste.

Les quartiers Kimbangu et Yolo dans la commune de Kalamu sont restés sous eaux, à cause des immondices qui ont empêché l’écoulement rapide des eaux des pluies.

Les routes urbaines, pour la plupart en état de délabrement avancé, sont évitées par les transporteurs qui ont tout simplement choisi de dévier le trafic vers les routes réhabilitées dans le cadre de deux programmes, à savoir cinq chantier de la République et  la révolution de la modernité.

S’agissant des érosions, il a été observé notamment des têtes d’érosions sur  l’avenue Lalu, au quartier Delvaux  dans la commune de Ngaliema, et au campus de l’Université de Kinshasa.

La ville de Kinshasa dans son ensemble, souffre d’un manque criant des ouvrages d’assainissement. Ceux qui existent sont sous-dimensionnés pour drainer les eaux vers l’exutoire naturel qu’est le fleuve Congo. Le curage des rivières et des caniveaux, couplé de la sensibilisation de la population à la gestion des immondices sont nécessaires pour la gestion des eaux à travers la ville, indique-t-on.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut