Elections 2018 › Présidentielle

Lubumbashi : 2 morts suite à l’attaque du cortège de Martin Fayulu

La délégation de la coalition Lamuka à Lubumbashi

Le candidat président de la coalition Lamuka a été attaqué hier à son arrivé à Lubumbashi  par la police et la garde républicaine.

Leïla Zeroughui la  représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC a réagi ce matin sur les ondes de nos confrères de la  RFI par rapport  aux violences qui ont fait deux morts hier à Lubumbashi lors de la venue du candidat de Lamuka  dans le cadre de sa tournée électorale.

Malgré la gravité des incidents de Lubumbashi, Leïla Zeroughui dit garder espoir et croire qu’on peut encore  « avoir des élections dans des conditions correctes ».

La représentante d’Antonio Guerres  promet de plaider la sagesse aussi bien dans l’opposition et dans la majorité présidentielle.

Pour cette diplomate onusienne d’origine algérienne, la responsabilité de garantir la sécurité relève du gouvernement. Mais elle précise que pour avoir la sécurité, la majorité et l’opposition ont leur part de responsabilité. Elle a conclu son interview en disant que les élections apaisées sont encore possibles.

Rappelons que, Martin Fayulu candidat à la présidentielle de la coalition Lamuka avait appelé la communauté internationale après la répression que lui, sa délégation et ses sympathisants ont subi de la part des forces de l’ordre.

À LA UNE
Retour en haut