International › APA

L’opposition mozambicaine rejette les résultats des élections générales

Le principal parti d’opposition, la Résistance nationale du Mozambique (Renamo) a rejeté, lundi, les résultats des élections générales du 15 octobre 2019, les qualifiant de « frauduleux et de farce ».Selon le Secrétariat technique pour l’administration électorale (STAE), le président en exercice Filipe Nyusi et le Front de libération du Mozambique (Frelimo) ont pris une avance irrattrapable après l’achèvement du dépouillement des bulletins de vote dans les trois provinces de Gaza, Inhambane et Sofala.

Les résultats montrent que Nyusi a obtenu au moins 70% des suffrages dans ces trois provinces, contre 21% pour Ossufo Momade, le leader de la Renamo.

Le décompte des voix se poursuit dans le reste du pays, mais le Frelimo et Nyusi sont partout en tête.

Momade, le président de la Renamo a cependant déclaré que son parti n’accepte pas les résultats.

« Le désir des Mozambicains et de la communauté internationale est que ces élections, précédées de la signature de l’Accord de paix (définitif) et de réconciliation nationale et de la visite du Pape François dans notre pays, soient justes, transparentes et libres. Contrairement à cette volonté commune et sincère, nous avons tous eu honteusement des élections frauduleuses jamais vues auparavant dans notre pays et dans le monde », a déclaré Momade lors d’une réunion extraordinaire de son parti, lundi à Maputo.

La Renamo exige un nouveau scrutin qui sera surveillé par des organisations étrangères réputées.

style="display:inline-block;width:336px;height:280px" data-ad-client="ca-pub-9760088965124508" data-ad-slot="2140806877">


À LA UNE
Retour en haut