Politique › Partis politiques

L’opposition congolaise rejette les conclusions de l’OIF

Les membres de l'opposition rejette les conclusions de l'OIF

Dans une déclaration commune rendue publique le 28 mai dernier, les partis politiques de l’opposition rejettent les conclusions de l’OIT au sujet de l’audit du fichier électoral et exigent le départ de Nangaa

L’opposition congolaise rejette les conclusions de l’Organisation Internationale de la francophonie (OIT).  Elle reproche à l’OIF, le mauvais toilettage du fichier électoral, qui enregistre de colossaux (255.957) doublons résiduels ainsi que les enrôlés sans empreintes digital (6.647.583) soit 16%.

Selon leur déclaration, l’opposition congolaise demande la démission du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). « L’opposition politique exige le départ immédiat de Corneille Nangaa président de la CENI, et la désignation d’un nouveau président de la CENI par la société civile d’ici le 15 juin 2018 », indique la déclaration commune.

Il exige également la radiation immanente des 24% d’enrôlés sans empreintes digitales et ceux des empreintes incomplètes, qui sont au nombre de 9.689 électeurs. Cette déclaration commune a été signée par : MLC, l’UNC, l’UDPS, Ensemble pour le Changement et la Dynamique de l’opposition.

Pour rappel, l’Organisation internationale de la francophonie OIT avait rendu public le 26 mai dernier son rapport final sur l’audit du fichier électoral, par ailleurs, ce rapport relève la présence des 16,6% d’enrôlés sans empreintes digitales.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut