Politique › Actualité

Loi Munaku :Tshisekedi condamne les violences de ce mercredi et met en garde la classe politique

Félix Tshisekedi

Le président de la République Félix Tshisekedi a condamné les violences perpétrées ce mercredi 24 juin 2020, aux alentours du palais du peuple, par des militants de sa formation politique l’UDPS.

«Tout en respectant le droit constitutionnel de manifester. Le Chef de l’Etat condamne avec véhémence, les violences et attaques perpétrées ce jour contre les personnes et leurs biens.» dit un communiqué signé par son directeur de cabinet a.i Désiré Kolongele Eberande dont la compie est parvenue à notre rédaction.

Ainsi, le chef de l’Etat appelle au calme, et rappelle l’importance de ne pas porter atteinte aux principes d’organisation et de fonctionnement, de telle ou telle autre institution de la République.

«Le Chef de l’État rappelle la classe politique Congolaise de toute tendance: sa responsabilité de ne pouvoir entreprendre, surtout pendant cette période d’état d’urgence, que des initiatives tendant à privilégier en toute chose, l’intérêt de la nation ainsi que la paix sociale. Et de s’abstenir de celles tendant à diviser le peuple ou à porter atteinte aux principes d’organisation et du fonctionnement de telles ou telles institutions de la République.» prévient-il.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut