› Opinions

L’indépendance de la RDC- Marie-Ange Mushobekwa recadre le cardinal Fridolin Ambongo « rester au milieu du village »

Marie-Ange Mushobekwa

Marie-Ange Mushobekwa ancienne ministre des droits humains, convaincue de la neutralité des actions de l’église, rappelle dans un tweet que « l’église doit être au milieu du village », recadrant ainsi le cardinal Fridolin Ambongo sur son homélie à l’occasion du soixantième anniversaire de la République démocratique du Congo.

« Je suis croyant catholique et pratiquant, l’église dans laquelle j’ai grandi a toujours prêché la tolérance, la tempérance et l’amour du prochain dans le Respect de la diversité. L’église doit rester au milieu du village », s’est exprimé la députée nationale et cadre du FCC Marie-Ange Mushobekwa sur compte Twitter.

Le message de la député Mushobekwa intervient quelques heures après la déclaration du cardinal Fridolin Ambongo affirmant que « la coalition FCC-CACH a perdu sa raison d’être tout en fustigeant la manière dont elle est parvenue au pouvoir ».

De son côté, Noël Tshiani Muadiamvita, candidat à la présidentielle de 2018, en recherche d’un poste au cote de Félix Tshisekedi, qualifie le discours du cardinal de « trop violent et trop menaçant ».

« J’ai l’impression que l’église est le 778 ème partie  politique de la RDC qui risque de quitter le milieu du village et d’être pris en partie », s’est-il exprimé.

Il faut noter que la déclaration du cardinal est intervenue 24 heures après l’adresse à la nation du chef de l’État Félix Tshisekedi à l’occasion du soixantième anniversaire de la République démocratique du Congo.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut