International › AFP

L’Inde donne le coup d’envoi de la Journée internationale du yoga

Posture du chien tête en bas, du Cobra, voire du Guerrier, le Premier ministre indien Narendra Modi donnera le coup d’envoi jeudi de la Journée internationale du yoga, en pratiquant avec 60.000 autres personnes ses asanas dans la ville de Dehradun (nord).

Les autorités locales se sont employées à éloigner serpents et singes de la forêt dense où l’événement va se dérouler.

« Nous voulons éviter tout inconvénient pour les participants. Nous avons jusqu’à présent capturé et relâché deux serpents » ailleurs dans la nature, a déclaré un garde forestier, Rajeev Dhiman au journal Hindustan Times.

Dès son accession au pouvoir en 2014, Narendra Modi a fait du yoga un instrument de rayonnement de l’Inde dans le monde. C’est lui qui a été à l’origine d’une résolution de l’ONU qui depuis 2015 fait du 21 juin la Journée internationale du yoga.

« Dans un monde qui souffre en raison du stress mental, le yoga apporte le calme. Dans un monde bouleversé, le yoga aide à se concentrer », a tweeté cette semaine le Premier ministre Modi.

D’autres événements sont planifiés à New Delhi où 10.000 personnes se sont inscrites mais le plus important aura lieu à Mysore (sud) avec 80.000 participants attendus, selon les organisateurs.

Des rassemblements d’une ampleur moindre sont attendus à travers le monde, dont à Kilkenny en Irlande, au Bahreïn, à Brisbane en Australie et à Milan.

Dans la ville italienne, les participants vont effectuer 108 cycles de la « salutation du soleil », d’une posture (asana) durant laquelle le pratiquant s’incline face au soleil levant.

Depuis lundi, sur la façade nord du siège des Nations unies à New York, des projections laser de postures de yoga se déroulent en boucle.

Le yoga est une discipline indienne traditionnelle, à la fois spirituelle et corporelle, aujourd’hui pratiquée dans le monde entier et inscrit depuis 2016 au patrimoine immatériel de l’humanité.

À LA UNE
Retour en haut