› Société

Liberté de la presse : Alphonse Ngoy Kasanji cité parmi les bourreaux de la presse

Alphonse Ngoyi Kasanji, gouverneur du Kasaï oriental

Le  gouverneur du Kasai oriental, est cité parmi les « bourreaux » de la presse dans le rapport annuel de Journaliste en danger (JED) sur l’état de la liberté de la presse et d’expression en République Démocratique du Congo.

Le Gouverneur est cité par rapport à l’arrestation  d’Eliezer Ntambwe, journaliste-présentateur du magazine intitulé « Tokomi wapi » (Où en sommes – nous arrivé ?  diffusé dans plusieurs chaînes de télévision émettant à Kinshasa, en avril 2018 dans la soirée, d’abord parquet général de Kinshasa, pour « imputations dommageables ». Selon les informations recoupées par JED, le journaliste avait été arrêté dans son bureau vers 11 heures par deux agents du parquet  munis d’un mandat d’amener. Il avait été directement conduit au parquet où il avait été longuement auditionné par un magistrat autour d’une information qu’il avait publiée ayant trait à l’affaire d’un diamant de 45 carats appartenant à un monsieur habitant la province de Sankuru. A en croire les membres de la famille de cet homme, décédé mystérieusement à son retour à Sankuru et que le journaliste avait interviewé, le gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji lui aurait « extorqué » son diamant.

Le Rapport de JED est intitulé « Journalistes et Médias sous pression : Les élections de tous les dangers » est publié ce vendredi à l’occasion de la célébration de la « Journée Internationale de lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes ».

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut