Politique › Actualité

Libération des militants de Tshisekedi arrêtés en marge de sa visite

Droits reservés

Ces militants ont été libérés ce mercredi 25 octobre, d’après des témoins et le chef de la police du Haut-Katanga, le général Paulin Kyungu.

Les militants d’opposition arrêtés en marge de la visite de Félix Tshisekedi à Lubumbashi dans le sud-est de la République démocratique du Congo ont été libérés mercredi 25 octobre 2017, a-t-on appris de leur parti et de la police.

« Les militants arrêtés dimanche et lundi viennent d’être libérés ce matin par la police », a déclaré Dany Kabongo, un responsable local de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti historique d’opposition.

« Nous avons libéré toutes les personnes arrêtées lors de la visite de M. Félix (Tshisekedi) à Lubumbashi », a déclaré pour sa part le chef de la police du Haut-Katanga, le général Paulin Kyungu.

Mercredi, dans un communiqué conjoint, la délégation de l’Union européenne en RDC en accord avec les chefs des missions diplomatiques des États-Unis, de la Suisse et du Canada ont appelé à la « libération » des « nombreux membres de l’opposition » arrêtés à Lubumbashi. Les militants arrêtés étaient au nombre de 28 selon la police, une cinquantaine selon l’UDPS.

Les chefs de ces missions diplomatiques se sont également déclarés « profondément préoccupés par les restrictions à la liberté de réunion imposées par le gouvernement de la RDC et les autorités locales » de Lubumbashi.

Ils ont appelé les autorités et les forces de sécurité à laisser les activités pacifiques de la société civile ou de l’opposition « se dérouler sans perturbation ».

Cependant, les chefs des partis d’opposition doivent « s’assurer que leurs activités et leurs partisans respectent les normes démocratiques et l’État de droit », ajoute le communiqué.

Lundi, plusieurs dizaines de militants d’opposition qui se rendaient à l’aéroport accueillir Félix Tshisekedi, chef de l’opposition, ont été dispersés à coups de gaz lacrymogènes.

M. Tshisekedi a accusé mardi la police de l’avoir empêché de quitter son hôtel pour se rendre à un meeting.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut