Politique › Justice

Libération des prisonniers politique : « Diomi Ndongala ne devrait pas sortir de la ville de Kinshasa, mais aussi ne devrait pas habiter à moins de 500 mètres d’une école de jeunes filles ». (Thambwe Mwamba)

Diomi Ndongala

Le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba, a annoncé ce mardi la libération dans 48 heures, de l’opposant Eugène Diomi Ndongala, sous certaines conditions.

Thambwe Mwamba a déclaré qu’après sa libération, Eugène Diomi Ndongala ne devrait pas sortir de la ville de Kinshasa, mais aussi ne devrait pas habiter à moins de 500 mètres d’une école de jeunes filles. Des mesures justifiées par le fait que Diomi est considéré par la justice comme un « délinquant sexuel« , d’après Thambwe Mwamba.

L’annonce de Thambwe Mwamba intervient un jour après l’appel de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) à Félix Tshisekedi d’intervenir personnellement pour la libération de l’opposant Diomi Ndongala. ACAJ s’offusquait de la détention prolongée de Diomi Ndongala dont la libération devrait intervenir au courant de la semaine dernière.



À LA UNE
Retour en haut