International › APA

Les Young Leaders de la French African Foundation ont pris part aux échanges avec Macron

Le Sommet Afrique-France tenu le 8 octobre à Montpellier, en France, a compté parmi ses 3 000 participants la promotion 2021 des Young Leaders de la French-African Foundation, une présence symbolique pour cet événement focalisé sur la jeunesse africaine et la société civile, selon une note transmise à APA.

Pour sa 28e édition, c’est un Sommet Afrique-France d’un nouveau genre qui s’est tenu à Montpellier, sans chef d’Etat, sans représentant institutionnel. Il s’est voulu entièrement dédié à la jeunesse d’Afrique et de France. 

Son objectif était de permettre d’esquisser les actions à déployer pour le renouveau de la relation entre la France et le continent. Pour ce faire, loin des formules protocolaires traditionnelles, il a été décidé de réunir et donner la parole aux jeunes entrepreneurs, artistes, chercheurs, athlètes, étudiants.

Les échanges se sont déroulés autour de six grands thèmes au cœur des enjeux du renouveau de cette relation : l’engagement citoyen et la démocratie, l’entrepreneuriat et l’innovation, l’enseignement supérieur et la recherche, la culture et le patrimoine, les industries créatives et culturelles ; le sport et le développement. 

Cela s’est concrétisé par une demi-journée d’échanges déclinée en différents formats sur la façon de nouer de nouveaux réseaux, concevoir des projets communs et bâtir des ponts. L’après-midi a été marqué par un temps d’échanges entre Emmanuel Macron et un panel de douze jeunes Africains.

Faire émerger des voix et des idées nouvelles

Cette dynamique collective fait directement écho au programme Young Leaders de la French-African Foundation. Agés de 28 à 40 ans, les 100 personnalités distinguées en juin dernier par la Fondation pour leur engagement au service de leur communauté ont en effet vocation à mettre leur potentiel au service de défis communs, à travers des synergies facilitées par la French-African Foundation. 

Placée sous le thème de la résilience, l’édition 2021 du programme Young Leaders, dont le premier temps fort vient de se tenir pendant quatre jours à Paris à travers onze séances plénières et quatorze ateliers, a réuni la quasi-totalité de la promotion. 

« Penser un monde résilient, c’est penser un monde durable, juste et inclusif. Ces préoccupations s’abordent dès maintenant et avec la jeunesse. Cette nouvelle génération de décideurs incarne l’espoir d’un renouveau dans la façon de construire nos sociétés en Afrique, en France et en Europe, plus largement », a déclaré Khaled Igue, co-fondateur de la French-African Foundation. 

Cette session de regroupement a permis aux lauréats de débattre avec une vingtaine d’intervenants dont Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du commerce extérieur et de l’attractivité, Jean-Marc Jancovici, président du think tank The Shift Project, le député écologiste Cedric Villani, Alexandre Mars, président et fondateur d’Epic Foundation et Blisce, Brune Poirson, ex-secrétaire d’Etat à la Transition écologique et actuelle directrice du Développement durable du groupe Accor ou encore le député Mounir Mahjoubi. 

Ce fut l’occasion aussi d’échanger avec des personnalités politiques et économiques lors de déjeuners-conférences.

Un vivier d’experts

Les débats en plénières ont été l’opportunité de porter des thématiques clés pour repenser les modèles de société telles que la résilience au travers du climat, de la culture et du sport. 

Le groupe a également eu l’occasion de développer la question du leadership au féminin, de la ville durable ou encore les enjeux de la technologie au service de la politique et de l’éducation.

Parallèlement à cela, les ateliers ont été consacrés à des sujets concrets de dirigeants d’entreprises tels que l’art du pitch, la levée de fonds, le media training, l’éco-investissement ou la gestion de crise pour en citer quelques uns. 

L’ensemble a été sous-tendu par l’expertise des Young Leaders, chaque session du programme ayant été modérée par l’un d’entre eux. Point d’orgue de cette expertise déployée : la matinée consacrée à l’innovation technologique et ses applications. 

Cette séquence a été portée par cinq des lauréats 2021 : Arnaud Pourredon, fondateur de Meditect (application de lutte contre les faux médicaments), Franck Kié, fondateur de CyberObs et commissaire général du Cyber Africa Forum, Iban Olçomendy, CEO de Fleeti, une solution pour optimiser la gestion des flottes de véhicules, Laure Beyala, CEO de la plateforme E-santé expertise et Tadhim Uwizeye, fondateur de la plateforme de e-commerce Olado. 

Continuité des échanges

Dans la continuité de ces échanges eus lors des quatre premiers jours à Paris, d’autres Young  Leaders ont été appelés à intervenir dans le cadre d’ateliers du Nouveau Sommet France-Afrique, notamment sur les thèmes du sport et de entrepreneuriat. 

C’est le cas de Samir Abdelkrim, fondateur d’Emerging Valley – le sommet de la Tech Afrique-Europe – ou encore d’Ahmed Taofik, ancien basketteur professionnel et fondateur de l’association Enfants Bénin Debout. 

Lors de la plénière du vendredi après-midi, l’ensemble de la promotion a eu l’opportunité d’assister aux échanges entre Emmanuel Macron et le panel des jeunes Africains sélectionnés pour l’occasion afin d’évoquer les « pistes de refondation » de la relation franco-africaine.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut