International › APA

Les premiers bidons d’huile tchadiens mis sur le marché

L’huilerie de la Société cotonnière du Tchad basée dans la capitale économique, Moundou, au sud du pays, a mis ses premiers bidons sur le marché, a appris, APA, mardi des sources proches de l’entreprise.Après 10 ans de fermeture, les premiers litres de l’huile végétale sont sur le marché depuis le 13 février 2020. L’huilerie produit quotidiennement 300 bidons d’huile de 20 litres et 4500 cartons d’huile raffinée de 15 litres. En plus de l’huile, il est produit 20 000 sacs de tourteaux destinés à la consommation du bétail.

Le chef de service production, l’ingénieur Sougui Allanga se réjouit que « les ménages tchadiens consommeront à satiété de l’huile « made in Chad », ajoutant que les éleveurs bénéficieront aussi de tourteaux pour alimenter leur bétail.

M. Sougui rassure que la matière première est disponible, et l’huilerie de Moundou, dit-il, espère d’ici fin février trouver une production optimale et de qualité pour les marchés tchadiens.

« 63000 tonnes de graines de coton sont escomptées pour la trituration. Nos produits ravitailleront toute l’étendue de territoire », explique l’ingénieur Sougui rassurant par ailleurs sur la qualité de l’huile qui est certifiée par le Centre de contrôle de la qualité des denrées alimentaires (Cecoqda). Cette huile ajoute-t-il est « sans cholestérol donc pas nuisible pour la santé ».

A la sortie de l’usine, le carton de 15 bouteilles d’un litre est vendu à 13 000 FCFA. Sur le marché, le litre est vendu autour de 1 500 FCFA. Par contre l’huile artisanale se vend autour de 1 000 FCFA. Pour le tourteau, le sac de kilogrammes est fixé à 8 000 FCFA. Au delà de 100 sacs, le prix du sac est revu en baisse soit à 750 FCFA



À LA UNE
Retour en haut