Opinions › Idées

Les ordonnances présidentielles du 17 juillet 2020 : le prof Nyabirungu appelle les coalisés FCC-CACH a engagé un dialogue franc

Nyabirungu Mwena Songa,

Le professeur Nyabirungu Mwena Songa, ancien doyen de la faculté de Droit de l’Université de Kinshasa, appelle à un dialogue franc autour des ordonnances présidentielles du 17 juillet 2020.

Me Nyabirungu Mwena Songa, a lancé cet appel au cours d’une conférence de presse tenue  ce mardi 8 septembre 2020 à Kinshasa. Pour ce pénaliste, ces ordonnances qui « ont violé intentionnellement la Constitution et porté une grave atteinte à l’État de droit » menacent la paix et la cohésion sociale en République Démocratique du Congo.

Pour éviter le chaos, le professeur Nyabirungu propose, entre autre, l’implication de plusieurs autres institutions, tant au niveau national qu’international, à cet élan de solutions.

Il sollicite l’implication des bureaux des deux chambres du Parlement, de la société civile, des confessions religieuses, du Conseil national de suivi de l’accord de la CENCO et de plusieurs autres organisations au niveau régional dont la CPGL et la SADC.

Il sied de rappeler que, Me Théodore Ngoy qui est convoqué demain au parquet général sur cette affaire des ordonnances présidentielles du 17 juillet 2020,   accuse Félix Tshisekedi d’avoir délibérément violé la Constitution en relevant de leur fonction deux juges de la Cour constitutionnelle en plein mandat. Théodore Ngoy  propose  donc  au parlement de mettre en accusation le Chef de l’État et le destituer pour ses ordonnances inconstitutionnelles.

 

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut