International › APA

« Les choses vont s’améliorer si Ramaphosa tient ses promesses » (ancien président)

Pas d'image

L’ancien président sud-africain Frederik Willem de Klerk a déclaré son soutien mercredi au président Cyril Ramaphosa dans ses efforts pour relever la nation si le parti au pouvoir conserve le pouvoir après les élections de 2019.Après avoir exercé son devoir civique mercredi à Sea Point, au Cap, M. De Klerk a déclaré que tout n’a pas été « toujours sombre » en Afrique du Sud sous le leadership de Ramaphosa.

S’adressant aux médias devant son bureau de vote, M. De Klerk a reconnu que de nombreux Sud-Africains avaient été déçus ces dernières années, mais qu’ils pouvaient être positifs sur la direction que prend le pays.

« Tout n’est pas noir en Afrique du Sud. Il y a de la lumière au bout du tunnel », a déclaré le dernier président blanc sous l’apartheid.

Et d’ajouter : « Si le Congrès national africain gagne et que le président Ramaphosa tient ses promesses, les choses s’amélioreront ».

De Klerk, qui a cédé le pouvoir à Nelson Mandela lors d’une transition pacifique de l’apartheid à la démocratie en 1994, a déclaré qu’il croyait que l’ANC gagnerait au niveau national, mais que l’Alliance démocratique de l’opposition conserverait le contrôle de la province du Cap occidental.

Les anciens présidents Thabo Mbeki, Kgalema Motlanthe et Jacob Zuma ont également voté dans leurs fiefs respectifs.

Video
À LA UNE
Retour en haut