› Elections 2018

Les cadres de l’UDPS invitent Tshisekedi à « retirer » sa signature dans 48h

Manifestation des militants de l'UDPS contre la désignation de Martin Fayulu comme candidat

Les cadres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social  ont invité ce lundi 12 novembre son président Félix Tshisekedi à retirer sa signature de la déclaration finale qui consacre Martin Fayulu candidat commun de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre.

« L’UDPS rejette avec force cette désignation. Notre machine politique a fait 40 ans de lutte. Beaucoup sont morts, nous ne pouvons pas accepter la blague de Genève. Nous donnons à notre président 48h de retirer sa signature. Qu’il rentre vite au pays pour sa campagne. Nous ne voulons pas de boycott. Nous irons aux élections avec ou sans machine à voter. Je ne fais pas la polémique. Je fais la politique. On ne peut ni vendre ni acheter l’Udps. Nous ne sommes pas la CENI ou la DGM pour empêcher le retour de quelqu’un ou son invalidation », a déclaré Jean Marc Kabund, secrétaire général de l’UDPS. C’était après une réunion des responsables du parti suite à la désignation dimanche de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à l’issue d’une réunion de trois jours à Genève sous la médiation de la Fondation Kofi Annan.

 

Ils l’ont déclaré à l’occasion de la formation des témoins de leur parti politique. « La formation que nous suivons c’est pour sécuriser le score de Félix Tshisekedi. Nous ne pouvons pas nous réunir pour Martin Fayulu. Félix Tshisekedi nous a demandé de cotiser 1$ pour sa campagne électorale et c’est ce que nous faisons. Allons-nous remettre notre argent à Fayulu ? Jamais », déclare le président fédéral de la Ligue des jeunes de l’UDPS/Kasaï Central, Daniel Oleko Ekemo. Au cours de la réunion de sept leaders de l’opposition à Genève, Martin Fayulu a été désigné candidat commun de l’opposition pour la présidentielle de cette année. « Félix Tshisekedi ne retirera jamais sa candidature. Il a été choisi par notre congrès. La signature qu’il a apposée à Genève l’engage en tant qu’individu et non l’Udps. C’est une conspiration contre le parti après que Tshibala a échoué dans sa mission de détruire le parti. Nous sommes habitués à nous battre seuls et nous allons aux élections avec Félix », insiste la présidente fédérale de l’UDPS/Kasaï Central, Annie Tshibola Ndemba.

Dans une déclaration sur une radio locale ce lundi matin, le gouverneur du Kasaï Central, Denis Kambayi, a affirmé que le Front commun pour le Congo (FCC) va battre Martin Fayulu à la présidentielle. « Pour nous au FCC, nous attendions Félix Tshisekedi pour une véritable compétition. Avec Fayulu, il n’y a pas match. Ramazani Shadary va l’emporter haut la main », dit-il. Le responsable du parti de Martin Fayulu à Kananga, Élie Mputu Kalumba attribue la contestation de la candidature de son leader à « une manipulation de la coordination locale du FCC ».

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut