International › APA

Les «8 reines» à l’affiche du FEMUA 12 célébrées par le Bureau ivoirien du droit d’auteur

Pas d'image

Le Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA), l’institution de gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins en Côte d’Ivoire, a célébré dans la nuit de jeudi à vendredi à Abidjan, les huit artistes chanteuses à l’affiche de la 12è édition du festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA), indique une note d’information transmise vendredi à APA.Il s’agit de Oumou Sangaré, Allah Thérèse, Josey, Chantal Taïba, Claire Bailly, Mani Bella, Chidinma et Maria Bissongo.

« Au cours d’un dîner-Causerie, la directrice générale du BURIDA, Irène Viera et ses convives ( les 8 artistes chanteuses) ont, pour l’essentiel échangé sur le thème  »Genre et art »», souligne la note, expliquant qu’au cours de cette rencontre, Mme Viera et ses invitées ont levé l’équivoque sur les préjugés qui entourent les femmes artistes.

« On parle de l’accès des femmes au financement. La question du financement de l’art est déjà un problème. Ce problème est décuplé quand il s’agit des femmes artistes. Ce qui nous a motivé à initier en marge du FEMUA un dîner du BURIDA avec les huit femmes qui ont été sélectionnées sur les scènes de ce festival », a fait savoir la directrice générale du BURIDA.

 « Ce fut l’occasion d’échanger sur les questions du genre et surtout la participation des femmes dans le domaine artistique et musical », conclut la note.

Le FEMUA qui est l’un des plus grands festivals de la sous-région ouest africaine est organisé chaque année par le groupe musical ivoirien « Magic System ». Cette douzième édition de ce festival qui s’est ouverte mardi autour du thème « Genre et développement » s’achève dimanche.

Video

Vos paris sportifs
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut