› Politique

Présidentielle : l’UNC invite ses avocats à défendre la candidature de Bemba

Jean-Pierre Bemba lors de son retour en RDC

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC) appelle ses avocats à s’associer à ceux du Mouvement de Libération du Congo (MLC), afin de défendre la candidature du sénateur Jean-Pierre Bemba à la présidentielle devant la Cour constitutionnelle.

Le parti de Vital Kamerhe avait promis au lendemain du rejet de la candidature de Bemba par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de mettre à la disposition du MLC des avocats “chevronnés” lors des contentieux des candidatures devant la Cour, afin que le dossier de l’ancien vice-président congolais soit accepté. “C’est sur ordre du président Vital Kamerhe que je demande à tous les avocats de l’UNC, à tous nos membres d’être au siège de la Cour constitutionnelle pour accompagner la défense de la candidature de Jean-Pierre Bemba”, déclare Jean Baudouin Mayo Mambeke, secrétaire général de l’UNC. La candidature de Jean Pierre Bemba à l’élection présidentielle a été déclarée irrecevable par la CENI pour suite à sa condamnation par la Cour pénale internationale (CPI) pour subornation de témoins.


 L’appel de la notabilité

Les notables de cinq provinces issues de l’ex province de l’Equateur démembrée, invitent la Cour constitutionnelle à faire preuve d’impartialité pendant les contentieux des candidatures, afin de rétablir Jean-Pierre Bemba comme candidat à la présidentielle.  “Invitons la Cour constitutionnelle à assumer avec impartialité et professionnalisme son rôle de la plus haute juridiction en disant le droit, gage de paix par le rétablissement de Jean-Pierre Bemba Gombo comme candidat président de la République”, ont déclaré jeudi, les ressortissants des provinces de Tshuapa, Mongala, Équateur, Nord-Ubangui et Sud-Oubangi. Le grand Equateur, région d’origine de Jean-Pierre Bemba, juge “injuste et irrégulier”, le rejet de la candidature de l’ancien vice-président congolais. “Dénonçons l’instrumentalisation de la CENI par le pouvoir en place à travers des injonctions intempestives au risque de conduire le pays au désastre, rappelons à l’opinion que c’est un ressortissant de l’Equateur qui s’est levé en premier pour annoncer tambours battants dans les médias, avant la publication provisoire des listes, le plan macabre d’invalidation du sénateur Jean Pierre Bemba”, martèlent les notables de l’ex Equateur.

La cour constitutionnelle entame ce vendredi 31 août 2018, les audiences publiques dans le cadre des contentieux des candidatures. Pour la présidentielle, la CENI avait déclaré irrecevable six candidatures dont celle de Jean Pierre Bemba.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut