International › APA

Le veut réduire 50% de la main d’œuvre non permanente (ministre)

Pas d'image

Le ministre gabonais de la Fonction publique, Madeleine Berre a annoncé, vendredi au conseil des ministres, que l’Etat compte se débarrasser de 50% des agents publics émargeant sur les subventions allouées aux administrations publiques, appelé localement la main d’œuvre non permanente (MONP).Cette décision, dont les contours de licenciement n’ont pas été énoncés, est une des recommandations du Plan de relance économique (PRE), mis en place en 2016 et de la Task force sur les finances publiques, visant à assainir la masse salariale de la Fonction publique.

En juin dernier, le gouvernement avait pris des mesures fortes pour assainir les finances publiques. Il s’était agi, entre autres, de la réduction des émoluments des agents publics percevant un salaire dépassant 650.000 FCFA par mois, la réduction du personnel à la présidence de la République et dans les cabinets ministériels.



À LA UNE
Retour en haut