International › APA

Le Sénégal se dote d’un Conseil supérieur de la fonction publique locale

Le président Macky Sall a procédé, mardi à Dakar, à l’installation du Conseil supérieur de la fonction publique locale, un organe consultatif comptant 20 membres titulaires et 20 autres suppléants. »Le conseil supérieur de la fonction publique locale enrichit la politique de décentralisation qui élève nos communautés en territoires viables, organisés, responsabilises, initiateurs d’actions économiques », a notamment indiqué Macky Sall, en installant la nouvelle structure.

« Nos réformes exigent des travailleurs socialement protégés et professionnellement formés. C’est dans ce sens que le conseil supérieur de la fonction publique répondant aux principes d’équité, de mobilité et de libre administrés collectivités locales a été mis en place », a ajouté Macky Sall, soulignant que le nouvel organe devra insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des collectivités locales et développer le dialogue social.

Pour sa part, Sidya Ndiaye, président de l’intersyndicale des travailleurs des collectivités locales, a salué la mise en place  du Conseil supérieur de la fonction publique locale qui, a-t-il souligné, aidera à lutter contre la précarité dans laquelle travaillent la plupart des fonctionnaires.

A ce propos, M. Ndiaye a sollicité du chef de l’Etat une enveloppe de 600 millions de FCFA  pour la mise en œuvre de la fonction publique locale, plaidant au passage pour la rationalisation des effectifs qui passe par la fin des recrutements politiciens dans les collectivités locales. 

Entre autres prérogatives, le conseil supérieur de la fonction publique locale va donner des avis éclairés sur les projets de textes et règlements ayant trait au statut du travailleur local et participer ainsi à apaiser le climat social parfois délétère entre l’État, les travailleurs et les dirigeants des collectivités locales, a fait savoir Adama Diouf, président de l’Association des départements du Sénégal (ADS).

Parmi les membres du nouvel organe, figurent des représentants de la Présidence de la République, de la Primature, de la Cour suprême, des ministères de l’Economie et de l’Intérieur, des syndicats, des travailleurs, des associations d’élus locaux, de la direction des collectivités locales et de la direction générale du travail.

À LA UNE
Retour en haut