International › APA

Le président mauritanien écarte toute idée d’un troisième mandat

Le président mauritanien Mouhamed Ould Abdel Aziz a rejeté toute idée de modifier la Constitution en vue de briguer un troisième mandat, même si, du point de vue purement juridique, rien ne s’oppose, selon lui, à la modification ou à la suppression de «n’importe quel article » de la charte fondamentale du pays.« Rien n’empêche, du point de vue purement juridique, que n’importe quel article de la Constitution soit modifié ou supprimé », a notamment dit le chef de l’Etat, lors d’une rencontre avec la presse, jeudi soir à Nouakchott.

 Toutefois son annonce de ne pas toucher à la constitution coupe court aux rumeurs lui prêtant l’intention de briguer un troisième mandat, après un deuxième magistère qui prend fin en avril prochain.    

La Constitution mauritanienne prévoit un mandat présidentiel d’une durée de 5 ans renouvelable une seule fois.

Le chef de l’Etat mauritanien a cependant martelé qu’il n’abandonnerait pas son pays et encore moins ne permettrait pas le retour aux commandes des prévaricateurs qui chercheront à stopper la marche des acquis réalisés ou en cours de réalisation.

À LA UNE
Retour en haut