International › ACP

Le Président Félix Tshisekedi déterminé à protéger les Congolais contre le COVID-19

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Toutes les mesures d’urgences prises par le Chef de l’Etat, entre autres sur la lutte contre le Coronavirus, prouve la détermination du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à protéger sa population contre cette pandémie et assurer une bonne prise en charge de personnes atteintes de COVID-19, a appris lundi, l’ACP, de la cellule de communication de la Présidence de la RDC.

La source réagissait aux allégations du journaliste français, Christian Malard qui, dans sa chronique sur i24 News à propos de la crise sur le Coronavirus, a débité des propos diffamatoires portant ainsi atteinte à la personne du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour la cellule de communication, le journaliste Christian Malard est déconnecté des réalités de la RDC et il est mal placé pour parler de ce pays.

« Christian Malard ne s’est pas donné la peine de s’imprégner de la réalité de la riposte contre le COVID19 en RDC, ni d’observer de près les efforts en cours pour restaurer en RDC un véritable État de droit », a-t-elle dit, ajoutant qu’il n’a jamais foulé ses pieds en RDC depuis l’avènement au pouvoir de l’actuel Chef de l’État congolais.

A propos de ces affirmations disant que la RDC n’est pas démocratique et que le pays n’a pas engagé de réformes allant dans le sens de sa démocratisation, le cellule de communication de la Présidence indique que le chroniquer de I24 News fait preuve de mauvaise foi et pèche sur le plan professionnel car, il devait aussi écouter l’autre son de cloche.

La cellule de communication s’est dit étonnée de voir que la chaîne I24 News d’obédience juive a donné l’occasion à ce journaliste, un collaborateur,  de critiquer sans aucune preuve un Chef de l’Etat sur des questions pour lesquelles il y a quelques mois à peine a venait fait l’objet d’un soutien quasiment sans faille à la communauté israélienne de New York notamment pour son leadership en matière de bonne gouvernance et de démocratie en RDC.

La cellule de communication de la Présidence de la RDC a fait savoir que, contrairement à ce que pense le chroniqueur Christian Malard, la proclamation de l’État d’urgence sanitaire a été prise conformément à la constitution de la RDC, précisant qu’elle a été validée par la cour constitutionnelle et sa prorogation pour une période de 15 jours à eu l’aval de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Elle a ajouté que même le rapatriement en cours des Congolais bloqués à l’étranger par les mesures de fermetures de frontières  et la création d’un fonds de solidarité nationale dirigé par les chefs de confessions religieuses, démontrent le souci du Chef de l’État vis à vis de son people

Selon elle, la détermination du Chef de l’Etat à combattre la corruption en RDC et son soutien aux magistrats qui enquêtent sur les détournements de deniers publics prouvent la détermination du Président Félix  Tshisekedi à combattre pour un Etat de Droit.

Le processus en cours pour mettre hors d’état de nuire de nombreux groupes armés dans l’Est du pays, ainsi que la concertation avec les anciens partenaires traditionnels de la RDC notamment  l’Union européenne (UE), la Banque Mondiale (BM), et le Fonds monétaire international (FMI) prouvent également sa confiance non seulement envers le peuple congolais mais aussi envers ses partenaires   contrairement à ce qu’a dit le chroniqueur français, Christian Malard.

Protestations de la ministre des Affaires étrangères

Dans une correspondance adressée à son homologue israélien, la ministre des Affaires étrangères Marie Tumba  Nzeza a protesté, lundi, contre les propos injurieux à l’égard du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi tenus jeudi dernier par le correspondant de la chaine de télévision « i24 » émettant de Jérusalem en Israël, Christian Malard.

La ministre Marie Ntumba Nzeza demande à son homologue israélien d’inviter i24 News à éviter d’entretenir sur ses  plateaux des propos non fondés, contraires à la réalité et outrageants à l’égard d’un Chef d’Etat en exercice et ami d’Israël. Elle dénonce des propos méprisants, injurieux, irrespectueux et irresponsables du correspondant diplomatique de la chaine « i24’, Christian Malard.

Pour la ministre Tumba Nzeza, les propos du journaliste Christian Malard sont contraires à la réalité actuelle en RDC caractérisée, du fait de l’actuel Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, par  la «  libération de prisonniers politiques, la libéralisation des activités politiques, la mise place d’une agence de lutte contre la corruption, la restructuration de l’appareil judiciaire, etc ».

Pour rappel, le correspondant de la chaine de télévision «  i24 » Christian Malard a réagi, jeudi dernier, à une question du journaliste Jean-Charles Banoun, qui était sur le plateau, sur le fait que certains « dictateurs en Afrique ou dans d’autres contrées du monde pourrait se servir de COVID-19, pour prendre davantage des mesures répressives et pour asseoir leur dictature. Christian Malard a déclaré, à cette occasion, que  la RDC « a au pouvoir, aujourd’hui un escroc, un tyran, qui s’appelle Tshisekedi ».

Indignation du député Jean Pierre Tshimanga

Pour le député national, Jean Pierre Tshimanga « nous devrions nous lever pour condamner ces propos racistes et discourtois ».

« Quelles que soient nos tendances politiques, nos divergences d’opinions, nous devrions tous Congolais de gauche comme de droite, nous mettre débout comme un seul homme pour condamner les propos discourtois et racistes contre notre Chef d’État garant de nos institutions et son prédécesseur qui ont fait preuve d’une grande sagesse démocratique d’abord avec la passation démocratique du pouvoir et ensuite, avec la mise en place d’une grande coalition nationaliste, laquelle malgré quelques couacs dans son fonctionnement, donnent des insomnies aux occidentaux en faisant échec à leur plan macabre pour faire sombrer notre pays dans le chaos après l’élection de 2018 », a-t-il indiqué.

L’élu national Tshimanga exhorte les Congolais à être «   vigilants et unis » car, ajoute-t-il, « ils  n’ont pas désarmé et peuvent encore, comme le prouvent les propos de ce journaliste raciste, revenir à charge en profitant de cette crise sanitaire pour obtenir ce qu’ils n’ont pas eu hier ».

Source: Marie Ntumba Nzeza



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut