International › ACP

Le Président de la République exhorte les Congolais à la cohésion et l’unité nationale

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a exhorté les Congolais, toutes tendances confondues, à la cohésion et l’unité nationale, dans son allocution, au cours de la messe d’actions de grâce célébrée dimanche, par le cardinal Fridolin Ambongo Besungu, au stade des Martyrs de la pentecôte, à Kinshasa.

Le Chef de l’Etat a insisté plus sur l’amour,  la tolérance, la solidarité ainsi que la cohésion nationale.  « J’exhorte également les uns et les autres à dépasser les clivages de tous ordres, les sentiments partisans et de mettre fin à toutes formes de diabolisation pour réussir ensemble cette sublime mission que Dieu nous a confiée. L’amour, la tolérance, la solidarité ainsi que la cohésion nationale doivent être les maîtres-mots car, il n’y a pas, d’un côté, des anges et, de l’autre, des démons. Nous sommes tous pécheurs. Le temps de la repentance  est bel et bien arrivé pour œuvrer en faveur du développement du grand Congo, cette merveille que Dieu nous a donnée ».

Le Président de la République a débuté son allocution à la fin de la messe par implorer et remercier le très Haut pour sa grâce qu’il accorde chaque jour à la RDC.  « Notre pays vient encore de bénéficier d’une grâce, c’est pourquoi en ma qualité du Président de la République, Chef de  l’Etat et conséquemment à l’acte que j’avais déjà posé en dédiant à Dieu notre Nation, je viens ici remercier le Seigneur pour nous avoir renforcé dans notre démarche par cette   bénédiction. J’implore le très Haut de nous conduire dans la sagesse pour que nous soyons humblement les instruments par lesquelles il libérera le peuple de ténèbres et qu’il nous donne l’intelligence de comprendre l’interpellation  qu’il y a dans toute élévation comme celle que nous commémorons aujourd’hui ».

Un message de réconciliation à l’endroit des Congolais

Le Chef de l’Etat a , par ailleurs, lancé un message de réconciliation entre Congolais ayant l’amour de la RDC.   « Je ne puis terminer cette adresse sans exhorter chaque Congolaise et chaque Congolais, politique ou pas, à se rappeler à chaque instant que notre démocratie est encore fragile. Unis dans l’amour de la nation avec foi en Dieu, nous bâtirons un Congo qui apportera non seulement la joie à tout notre peuple, mais aussi des réponses appropriées à ses attentes, afin d’améliorer ses conditions de vie. Telle est ma profession de foi ».

Appel à prier pour le cardinal et les dirigeants du pays

Le Chef de l’Etat a appelé tous les fidèles de l’Eglise catholique et ceux des autres Eglises à prier pour le cardinal et les dirigeants du pays « Je vous demande de prier pour notre cardinal et pour tous les dirigeants pour que nous restions humbles et que dans l’amour, la concorde et dans l’union de prières, nous puissions accomplir la tâche exaltante que Dieu nous a confiée tout en tournant notre regard vers le Créateur. Je lui demande dans sa miséricorde infinie de bénir notre nouveau cardinal et l’ensemble du peuple congolais. Quelle fierté pour le Congo que la gloire soit rendue à notre Dieu et que cette attention du Saint Père exprimée par votre élévation à la dignité cardinalice apporte paix, joie et bonheur aux Congolaises et Congolais ».

data-ad-slot="2140806877">

Pour Félix Tshisekedi, c’est un moment mémorable. L’élévation de Fridolin Ambongo comme cardinal est une « grâce », a-t-il déclaré, avant d’ajouter être venu à la messe pour remercier Dieu et l’implorer de conduire le pays dans la sagesse.

Soutien au cardinal pour la réussite de son ministère

Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est engagé à soutenir le 4ème cardinal pour la réussite de son ministère à l’archidiocèse de Kinshasa.« En ma qualité de garant de la Nation, je m’engage à vous apporte,  mon cher cardinal Ambongo, tout mon soutien pour la réussite de votre ministère en tant que bon berger. Je ne doute point que vous veillerez à ce qu’aucune de vos brebis ne s’égare du bon chemin qui conduit vers l’espérance », a-t-il dit.

Félix Tshisekedi a exprimé sa joie de voir l’archevêque de Kinshasa être compté parmi les hommes de bonne volonté,  pilier de la reconstruction dans l’amour, d’un Congo où il fera beau vivre, a-t-il indiqué. « Je sais que le Seigneur vous a pourvu de dons pour que l’Eglise corps du Christ soit un champ de gloire et que la RDC devienne une nation prospère qui craint Dieu. Le rôle de l’Eglise catholique comme de toutes les autres Eglises et de lieux de cultes implantés au Congo a toujours été déterminant dans l’affermissement de la foi et de dirigeants et du peuple de Dieu de continuer à unir les efforts pour la transformation qualitative de notre grand et beau pays ».

Après son discours, le Président Félix Tshisekedi a demandé à son directeur de cabinet, Vital Kamerhe de donner une voiture, cadeau de la Présidence de la République, au cardinal Fridolin Ambongo. Auparavant, le Président Félix Tshisekedi avait participé à la première messe du cardinal Fridolin Ambongo pour les catholiques de l’archidiocèse de Kinshasa. Les chrétiens catholiques des paroisses de Kinshasa et plusieurs autorités politico-administratives ont pris part à cette messe au stade des Martyrs.Le Chef de l’Etat qui vient de regagner le pays après un séjour de travail en France et en Allemagne, avait été accueilli au stade des Martyrs, peu avant le début de la messe,  par le cardinal Fridolin Ambongo. Le Président de la République, rappelle-t-on, avait  assisté le 05 octobre dernier, à la cité du Vatican, à la création de l’archevêque de Kinshasa comme cardinal de l’église catholique par le Pape François. Dans un communiqué publié samedi, le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, avait appelé les militants de ce parti politique à accompagner le Président de la République à cette messe.

Source: ACP



À LA UNE
Retour en haut