Politique › Partis politiques

Le Palu se désolidarise de la Majorité présidentielle

Antoine Gizenga, président du Palu

Antoine Gizenga et ses alliés se désolidarisent de la Majorité présidentielle et proclament leur indépendance et leur autonomie.

Ils l’ont fait savoir dans une déclaration lue au siège national du Parti lumumbiste unifié (Palu) à Kinshasa. L’ancien Premier ministre, Antoine Gizenga, a été écarté de la liste des candidats à la présidence de la République. La Commission électorale a jugé sa candidature irrecevable et la Cour constitutionnelle a abondé dans le même sens. Selon les deux institutions, le formulaire du candidat avait été signé par une personne non habilitée.

D’où la colère du Regroupement politique Palu et alliés qui avait présenté la candidature de Gizenga. « Le Conseil national demande aux militants, les militants du Parti lumumbiste unifié et des partis alliés, de rester unis, mobilisés et de s’abstenir de prêter oreille aux discours démobilisateurs d’où qu’ils viennent. Le regroupement Palu et alliés réaffirme son autonomie et son indépendance dans son engagement politique pour le triomphe », a déclaré le député national Henri Thomas Lokondo, deuxième vice-président du Regroupement.

Concernant la machine à voter, qui est au centre de la controverse au sein de l’opinion, le Regroupement Palu et alliés constate qu’il n’y a pas consensus au sein de la classe politique. D’où la nécessité de résoudre les points de divergence en vue des élections crédibles et transparentes, expliquent les fidèles d’Antoine Gizenga

À LA UNE
Retour en haut