International › AFP

Le débarquement allié en Provence

Pas d'image

Le 15 août 1944, dix semaines après le débarquement des Alliés le 6 juin en Normandie, la Provence connaît « son » jour J avec l’opération « Dragoon ».

Voici les principales étapes de ce débarquement dans le sud de la France:

– 14 août: diversion –

L’armada alliée de l’amiral américain Hewitt met le cap sur le golfe de Gênes (Italie) pour tromper l’ennemi allemand. En tout, plus de 2.000 navires participeront au débarquement.

« Nancy a le torticolis », « Le chasseur est affamé », « Gaby va se coucher dans l’herbe »: ces messages, radiodiffusés depuis Londres, préviennent les résistants que le débarquement en Provence doit débuter le lendemain.

– 15 août: jour J –

Les forces alliées (450.000 hommes, dont 250.000 Français venus majoritairement de l’armée d’Afrique) se lancent à l’assaut des défenses ennemies (250.000 Allemands de la XIXe armée) en plusieurs étapes.

Peu après minuit, les premiers soldats français des commandos d’Afrique escaladent la falaise du cap Nègre, situé à l’est du Lavandou.

Parallèlement, les commandos américains et canadiens de la force spéciale « Sitka » pénètrent sur les îles du Levant et de Port-Cros.

Enfin, le groupe naval d’assaut français, chargé d’opérations de sabotage, débarque à la pointe de l’Esquillon, à l’ouest de Cannes. La zone a été minée la veille, la mission échoue.

A 04H30, début des parachutages de la 1ère division aéroportée anglo-américaine, entre Draguignan et Fréjus, dans la région de Muy (Var).

A l’aube, bombardement des défenses côtières allemandes.

A 08H00, débarquement de trois divisions d’infanterie américaine, à l’ouest à Cavalaire et Ramatuelle, au centre à Sainte-Maxime et à l’est à Saint-Raphaël.

Dans l’après-midi, les Français du Combat Command de la 1ère division blindée (DB) débarquent à leur tour.

– 16 août: armée B –

Les 200.000 hommes de l’armée B (armée d’Afrique) du général de Lattre de Tassigny commencent à débarquer à Cavalaire.

– 17 août: repli –

Hitler ordonne le retrait des troupes allemandes du midi de la France, sauf à Toulon et Marseille.

– 27-28 août: Toulon et Marseille –

Libération de Toulon, puis de Marseille, des ports stratégiques pour la poursuite du combat des Alliés contre les Allemands.

– 12 septembre: jonction –

A Montbard (Côte-d’Or), en Bourgogne, la 1ère DB, qui a remonté la vallée du Rhône, fait la jonction avec la 2e DB venant de Normandie.



À LA UNE
Retour en haut