International › APA

Le coronavirus en vedette dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, parvenus samedi à APA, traitent principalement du coronavirus sous différents angles dont les risques d’une explosion des cas sévères de la maladie.EnQuête informe que le Sénégal est « à la recherche de respirateurs artificiels » pour la prise en charge des cas graves du Covid-19. Dans les colonnes de ce journal, le Docteur Oumar Boun Khatab Thiam, anesthésiste-réanimateur et ancien chef du bloc opératoire de l’hôpital Le Dantec de Dakar affirme que « nous pouvons nous réjouir qu’en ce moment, il n’y a pas encore de cas graves qui méritent une telle assistance. Mais il est évident que si les cas se multiplient, nous aurons des difficultés. Non seulement en termes de matériel, mais aussi en termes de personnel ».

Le Quotidien fait un focus sur Thiès (70 km à l’est de Dakar) où « 7 transmissions communautaires » ont été enregistrées. Ce journal rapporte que « les autorités sanitaires de la Cité du Rail cherchent la source de la transmission communautaire (et) des Thiéssois l’expliquent par la position géographique de la région, un carrefour par excellence ».

De son côté, L’Observateur se fait l’écho de « l’arrestation d’un dangereux malfaiteur qui réalisait des tests du coronavirus ». A en croire ce quotidien, « l’imposteur a diagnostiqué beaucoup de cas suspects (et) avait signé des partenariats avec une dizaine de sociétés ».

Poursuivant, L’Observateur raconte comment il a été démasqué : « Le pseudo-médecin sera dénoncé par un de ses clients. Celui-ci, employé dans une célèbre institution financière de la place, avait été classé cas suspect par sa boîte après son retour récent d’un pays à risque. Mais Docteur Samba, après consultation, a conclu que l’agent n’est pas porteur du Covid-19 ».

Constatant la dégradation de son état de santé, l’agent finit par se rendre à l’Institut Pasteur de Dakar (IPD), l’une des deux structures homologuées au Sénégal pour réaliser des tests du coronavirus, où l’on remarque un diagnostic hasardeux. Pis, le document établi portait l’entête et le sceau de l’IPD. 

Dans L’AS, le député Moustapha Guirassy, récemment testé positif au coronavirus, soutient que « le combat (contre la pandémie) n’est pas financier. Il n’est pas technologique, (ni) sanitaire. Il est éminemment humain ». 

Pour sa part, Le Soleil indique que « les contributions financières collectées par le ministère de la Santé et de l’Action sociale s’élèvent à 1,3 milliard F CFA ». Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, cité par le quotidien national, a précisé que « cet argent sera viré, lundi prochain, dans le compte bancaire Force Covid-19 domicilié au ministère des Finances et du Budget ».

D’après Vox Populi, « cette décision de centraliser les dons au Trésor public a été prise par le chef de l’Etat, Macky Sall pour couper court au débat sur la gestion transparente des fonds » collectés.

Sud Quotidien signale que le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) constituent de « potentielles niches » dans le cadre de la recherche de fonds pour la riposte contre le coronavirus.

Enfin, Stades renseigne que l’international sénégalais Baye Oumar Niasse « a été interpellé alors qu’il se déplaçait à Manchester (Angleterre) en compagnie de trois autres personnes » pour avoir violé le confinement en vigueur dans ce pays européen.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut