International › APA

Le Cameroun suspendu de la Loi américaine sur les affaires (officiel)

Le chef de l’exécutif américain, Donald Trump a, jeudi, informé le gouvernement camerounais de son intention de mettre fins, à compter du 1er janvier 2020, aux avantages commerciaux de ce pays sous la Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (Agoa), a appris APA aux termex d’un communiqué de l’ambassade des États-Unis à Yaoundé.Le même jour, M. Trump, dans une correspondance que APA a pu consulter sur le sujet, rappelle au Congrès américain les graves atteintes au droits humains attribuées aux forces de défense et de sécurité camerounaises, marquées par des exécutions extrajudiciaires, les détentions arbitraires et la torture. Autant de pratiques contraires aux critères d’éligibilité à ladite Loi.

Entre les lignes, le communiqué de la représentation diplomatique passe clairement de l’intention à la suspension effective du pays d’accueil : «Le président peut réintégrer le Cameroun en tant que pays bénéficiaire de l’Agoa lorsqu’il remplira à nouveau les critères, et nous restons déterminés à travailler avec le Cameroun pour le faire.»

Selon des données officielles, en 2018, le Cameroun a exporté environ 220 millions de dollars en biens et services vers les États-Unis, 63 millions de dollars de ces exportations l’ayant été au titre de l’Agoa dont plus de 90% sous forme de pétrole brut.



À LA UNE
Retour en haut