Société › Actualité

« La situation de la planification familiale est assez catastrophique au Kasaï-Oriental » Dr Théophile Nemuadiare

planification familiale

L’UNFPA a organisé le week-end dernier une formation à l’intention de quarante jeunes de Mbuji-Mayi sur « la distribution, à base communautaire, des contraceptifs ».

Vingt et un garçons et dix-neuf filles ont été formés pour offrir des services à leurs collègues.

Le Dr Théophile Nemuadiare, coordonnateur des interventions à l’UNFPA, il indique que la situation de la planification familiale au Kasaï-Oriental « est assez catastrophique».

« Depuis 2006-2017, il y a une baisse de service de planification familiale, surtout chez les jeunes. Au niveau national, en 2017, plus de 600 000 jeunes ont utilisé le service planification familiale pour se protéger contre les grossesses non désirées. Mais au Kasaï-Oriental, il y a eu moins de 4 000 [0, 66%] », affirme Dr Théophile Nemuadiare.

Il dit aussi avoir remarqué une augmentation de nombre d’avortements provoqués dans les formations sanitaires.

« En 2016, il y avait 131 cas d’avortements provoqués et en 2017, on en a enregistré 284. C’est plus du double. Il faut protéger les jeunes contre les avortements provoqués », prévient-il.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut