Société › Education

Kisangani : la grève illimitée des professeurs à l’Université de Kisangani

https://www.journaldekinshasa.com/wp-content/uploads/2019/02/kisangani-27.jpg
l’Université de Kisangani

Réunis en assemblée générale  mardi 26 février dernier, les membres de l’Association des professeurs de l’Université de Kisangani (APUKIS) ont décidé de reconduire la grève.

Entamée depuis le 18 février dernier en attendant des solutions à leurs revendications suite aux actes de vandalisme perpétrés par les étudiants de cette alam mater en début du mois en cours sur le site universitaire.

Les étudiants qui réclamaient la libération de deux de leurs camarades arrêtés par la police dans une affaire de meurtre, avaient notamment incendié des jeeps et motos sur le site de l’université et s’étaient pris aux enseignants. APUKIS avait exigé le rachat par les étudiants fauteurs des biens brûlés et leur déguerpissement du home Elungu situé près du bâtiment administratif. Les enseignants menacent de saisir la justice pour être rétablis dans leurs droits.

Ce durcissement de grève intervient alors les épreuves de mi-session doivent commencer le 5 mars prochain.

Dans un communiqué adressé aux autorités académiques,  la coordination des étudiants de l’UNIKIS a demandé pardon aux enseignants pour les actes de barbarie posés et accepte de réparer les préjudices causés. Chaque étudiant va cotiser 10 USD.

À LA UNE
Retour en haut