Politique › Sécurité

Kisangani : 5 ans de servitude pénale pour un magistrat militaire

Une vue aérienne de la ville de Kisangani.

Le magistrat militaire Kayembe Kayembe, substitut de l’auditeur militaire de garnison de Kisangani/Tshopo est accusé d’avoir utilisé un diplôme d’Etat falsifié.

La cour militaire de Kisangani siégeant en matière répressive au premier degré a condamné mardi 23 janvier un magistrat militaire à une peine de 5 ans de servitude pénale principale pour faux et usage de faux.

Le magistrat militaire Kayembe Kayembe, substitut de l’auditeur militaire de garnison de Kisangani/Tshopo est accusé d’avoir utilisé un diplôme d’Etat falsifié. Ce document scolaire portait à l’origine le nom de Kayembe Luboya.

La cour militaire a aussi, en appel, rendu deux autres jugements. Le premier dossier est celui d’un militaire FARDC poursuivi pour viol sur mineure. La cour a reconduit sa peine de 5 ans de prison.

Le second concernait un civil accusé de détention illégale d’armes et minutions de guerre. Il a été acquitté pour insuffisance de preuve.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut