› Société

Kinshasa : les barrages et les contrôles routiers se multiplient

Image d'illustration

Dans la nuit du dimanche au lundi, la résidence du porte-parole de la majorité présidentielle, Alain André Atundu, a été attaquée.

Selon le chef de la police dans la capitale, « c’est un contrôle de routine. Une mission dévolue à la police nationale ». Mais le général Sylvano Kasongo ne s’est pas arrêté là : « Nous avons été alertés sur la préparation des actes terroristes à Kinshasa et avons décidé de renforcer les mesures de sécurité », a-t-il ajouté. Selon lui-même, trois grenades lancées dans sa parcelle, ont détruit une partie de la toiture. D’autres impacts sont encore visibles sur place.

De son côté, le porte-parole du gouvernement Lambert Mendé a, lui aussi, évoqué une agression la même nuit contre sa résidence, située dans un autre quartier. Des policiers interrogés parlent d’une alerte générale. Mais le gouvernement lui-même ne s’est pas encore officiellement exprimé sur cette situation d’insécurité. Un habitant de Kinshasa s’interroge, se demandant si ce n’est pas déjà le prélude de ce que sera le climat pendant la période électorale.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut