Elections 2018 › Présidentielle

Kinshasa : la police a fait usage de gaz lacrymogène pour frayer un passage au cortège de Tshisekedi et Kamerhe

Les militants de l'UDPS et l'UNC

Les agents de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les milliers de militants venus nombreux accueillir le président de l’UDPS et de l’UNC, en vue de frayer un passage pour le cortège de ces deux leaders.

Malgré cela, les militants sont toujours présents et s’opposent à tout débordement et disent poursuivre leur marche sans provoquer des incidents.

Pour le moment, le cortège de Tshisekedi et Kamerhe avance toujours à pas de tortue. Des milliers de militants l’entourent et avancent ensemble en scandant des chants de joie.

Une autre vague de milliers de militants attendent Tshisekedi et Kamerhe à Mikondo

Pendant que Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe peinent à avancer et sont toujours bloqués aux alentours de l’aéroport international de N’djili, une autre vague de milliers de militants les attend au quartier Mikondo, dans la commune de Kimbanseke.

Ils ont occupé toutes les 8 bandes du boulevard Lumumba. Les véhicules ne passent plus. Seuls les motos et autres militants à pied arrivent à se frayer un chemin.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut