Société › Actualité

Kinshasa : le gouvernement appréhende une augmentation des cas de choléra

Des maisons inondées après une pluie à Kinshasa.

Après les inondations qui ont fait des victimes et dégâts dans la cité capitale, le ministre de la santé, Oly Ilunga, redoute la propagation du choléra dans les prochains jours.

La ville de Kinshasa est touchée pas de fortes pluies depuis le mois de novembre. Ces averses ne sont pas sans conséquences dans le quotidien des populations. Le jeudi 04 janvier dernier, une pluie diluvienne a causé des éboulements et des inondations qui ont fait 44 morts selon des sources officielles. Pour faire face à cette situation que traversent les Kinois, les ministres de la province ont tenu un conseil extraordinaire le vendredi 5 janvier 2018, et deux jours (Lundi et mardi) de deuil national ont été en République Démocratique du Congo, en mémoire des victimes.

Le ministre de la Santé, Oly Ilunga, redoute une croissance de l’épidémie de choléra dans les prochains jours suite à ces inondations qui ont frappé la ville de Kinshasa. Oly Ilunga rappelle que le choléra est une maladie d’origine hydrique et souligne que le gouvernement est à pieds d’œuvre. Objectif, trouver des mesures de sécurité pour lutter contre la propagation du choléra dans la capitale.

«Le choléra est une maladie qui est liée à l’eau. Donc dans une situation d’inondation comme celle qu’on connaît, le risque de propagation est élevé. C’est la raison pour laquelle il y a deux types de mesure qui ont été prises. D’abord sur le plan de la santé publique. Le cadre des 35 zones de santé sont en alerte. Il y a une réunion prévue avec les équipes cadres des zones de santé pour avoir un briefing complet. Chacun doit connaître son rôle. Les organes de surveillance doivent être actifs. De l’autre côté, il y a une commission interministérielle qui a été installée pour réparer et faire la prévention. Nous allons poursuivre les travaux de drainage qui ont déjà été entamés. Il y aussi un travail qu’on fait avec le ministre d’énergie pour restaurer l’approvisionnement en eau potable dans des zones à risque», a expliqué le ministre de la Santé dans une interview ce lundi 8 janvier 2018.

Pour Rappel, le ministère de la Santé a recensé 133 cas de choléra et 12 décès à Kinshasa entre le 25 novembre et le 28 décembre 2017, dans les zones de santé de Binza Météo et de Kintambo.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut