Société › Education

Kinshasa: des élèves ont pris d’assaut le Palais du peuple pour exiger la fin de la grève des enseignants

Grève des enseignants des écoles Catholique
Les élèves congolais
Le secteur de l’enseignement primaire, secondaire et technique en RD Congo, connaît des sérieux problèmes. Plus de deux semaines après la rentrée scolaire 2021-2022, les cours n’ont toujours pas débuté au sein des écoles conventionnées Catholique. Touché par cette situation, les élèves demandent l’intervention de l’Assemblée nationale.

Les enseignants des écoles Catholique, se sont décidés de lancer cette année sous le coup d’une grève radicale, en présentant une liste des revendications au Gouvernement de l’Union-Sacrée, pour l’amélioration des conditions de leur vie.

Très affecté par cette situation, plusieurs centaines d’élèves ont décidés de se prendre en charge, en manifestant ce jeudi 21 octobre 2021 au Palais du peuple. Il est 10 heures, quand l’enceinte du Parlement s’est vue remplie par les collégiens.

Des élèves de différentes écoles ont envahi  l’institution du président Christophe Mboso, l’Assemblée Nationale, pour demander aux élus nationaux de s’impliquer pour que le Gouvernement réponde favorablement à la demande des enseignants.

Ces derniers ont scandé des chansons pour manifester leur colère, mais aussi le désir de voir les enseignements leur être assurés, tout en rappelant au Chef de l’État Félix Tshisekedi son fameux slogan « papa alobaki le Peuple d’abord ».

L’honorable Jean-Marc Kabund A Kabund 1er Vice-Président de la chambre basse du parlement, s’est adressé à ces élèves. Celui-ci leur a promis qu’une solution sera trouvée dans les tout prochains jours aux revendications des enseignants.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut