Société › Actualité

Kinshasa : 30 activistes de la LUCHA arrêtés

Les activistes de LUCHA arrêtent par la police à Kinshasa

La police nationale congolaise (PNC), a dispersé la marche pacifique organisée lundi 30 juillet dernier par LUCHA, pour réclamer la libération des filles mineures séquestrées au Kasaï

Une trentaine de membres de mouvement citoyen ont été arrêtés hier avant midi et conduits à l’inspection générale de la police de ville de Kinshasa situé dans la commune de la Gombe.

Ces derniers allaient remettre un mémorandum au bureau de la représentante du chef de l’Etat chargée de la lutte contre les violences sexuelles. Ceci pour réclamer la libération des filles mineures ainsi que des nombreuses femmes séquestrées depuis des mois par les miliciens dans le village Kamonia au Kasaï central.

Le chargé de communication du mouvement Engagement citoyen pour le changement, Kanyinda Nera, explique les circonstances de cette arrestation qu’il qualifie de brutalité policière.

« La marche avait bien débuté. Mais, arrivée au niveau du croisement de l’avenue ex-24 Novembre et le boulevard du 30 juin, il y a eu au moins quatre voitures 4×4 des policiers, qui ont intercalé la marche et arrêté les amis. On les a embarqués brutalement et en les frappant », déplore le chargé de communication.

Il dénonce en outre la violence policière et la torture infligées à ses compagnons.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut