Eco et Business › Ressources minières

Kasaï Oriental : trente-deux dragues recensées sur la rivière Lubilanji

Ces dragues ont été répertoriées sur la rivière Lubilanji par des organisations de la société civile en collaboration avec l’ASBL Nkonga Muluba.

Trente-deux dragues appartenant aux opérateurs économiques du secteur minier de la province du Kasaï Oriental, ont été répertoriées sur la rivière Lubilanji par des organisations de la société civile en collaboration avec l’ASBL Nkonga Muluba, a-t-on appris lundi de ces structures.

Selon des sources officielles, ces usines semi-industrielles installées le long de la rivière pour exploitation du diamant en grande quantité, sont redevables à l’Etat congolais à cause du fait qu’elles ne paient pas régulièrement les taxes. Des actions ont été initiées par les structures signataires du rapport, en vue d’appeler ces opérateurs économiques à la culture fiscale en cette période de maximisation de recettes de l’Etat en vue de la construction de la province.

Le refus de certains opérateurs économiques de payer les différentes taxes, est justifié aussi par des interventions de certaines personnalités politiques, ce qui constitue un manque à gagner pour la province, indique le rapport de l’ASBL Nkonga Muluba parvenu à l’ACP.

Par contre, dans les milieux de certaines régies financières, l’on dénonce l’incivisme fiscal de la part des redevables.

 



À LA UNE
Retour en haut