Santé › Actualité

Kasaï : le choléra fait deux morts à la prison d’Ilebo

Le choléra fait deux morts à la prison d’Ilebo.

Le directeur de cet établissement pénitentiaire, Miami Atandele affirme que ces décès sont consécutifs aux mauvaises conditions de vie des détenus.

Le choléra a encore frappé à la prison centrale d’Ilebo. Deux détenus sont décédés des suites de cette maladie. L’on note trois cas avaient été enregistrés. Cette information a été donné par le directeur de cet établissement pénitentiaire, Miami Atandele, mercredi 15 août. Ce responsable de santé attribue ces décès aux mauvaises conditions carcérales dont font face les prisonniers.

Ces deux prévenus ont succombé à l’Hôpital général de référence d’Ilebo où ils étaient admis après le diagnostic établi par l’ONG Médecins Sans Frontière (MSF).

Ces morts sont la preuve des mauvaises conditions de vie de ces détenus, selon Miami Atandele. Ces derniers manquent de nourriture et d’eau potable dans cet établissement pénitentiaire.

« Le problème de l’eau est un grand problème. Les gens peuvent dormir affamés mais ils doivent boire. Ils ne boivent pas. C’est ça la grande difficulté que nous rencontrons. Nous n’avons même pas un comprimé pour soigner les malades », déplore Miami Atandele.

Me Hubert Ngulandjoko, le coordonnateur de l’Observatoire congolais des droits humains (OCDH) au Grand-Kasaï, pour sa part, estime que ces cas de décès sont également dus à la promiscuité. Il regrette que les détenus vivent entassés dans deux locaux sur les huit que compte cette prison car les autres cellules sont très délabrées.

« Cette prison a une capacité de 250 personnes, mais il y a plus que ça. Les gens s’entassent dans les deux pensions qui gardent les prisonniers. Ils peuvent facilement se contaminer », fustige Me Hubert Ngulandjoko.

Il appelle à une intervention du gouvernement « pour épargner les vies des compatriotes en prison. »



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut