Société › Education

Kasaï Central : grève à l’ISP de Kalomba

Les activités sont en arrêt à l’Institut supérieur pédagogique (ISP) de Kalomba, les enseignants exigent l’audit de leur institution.

Les enseignants de l’Institut supérieur pédagogique (ISP), sont en grève. Cette cessation des activités académiques a été décidée lundi 23 octobre dernier par l’assemblée générale extraordinaire des enseignants et assistants de cette institution d’enseignement supérieur.

En plus de la décision de l’arrêt des activités, les enseignants ont formulé, dans une lettre adressée au ministre national de l’Enseignement supérieur et universitaire, leur plainte à charge du comité de gestion de leur institution.

Dans leur correspondance, les enseignants révèlent que depuis la nomination, le 11 mars 2016, du comité de gestion actuel, jamais ils n’ont bénéficié de la prime locale. Le même sort frappe également le personnel administratif. Ils dénoncent aussi le fait que sur 46 agents déclarés, matriculés et payés par l’État, 20 seulement sont visibles. Ils reçoivent des salaires amputés sans motif. Les restes sont des fictifs qui gonflent les poches des membres du comité de gestion.

Ils accusent en outre le directeur général, l’abbé Alphonse Marie Gashita Mayimbi M’weji, d’avoir suspendu arbitrairement l’assistant Louis Mbumba Gandambi qui a trouvé la mort, décapité par les miliciens.

Ils portent à la connaissance du ministre le fait que le comité de gestion use de l’intimidation et des sanctions fantaisistes pour étouffer leurs revendications.

En outre, ils révèlent des cas d’immoralité entre les autorités académiques et les étudiantes en violation du vade-mecum de l’ESU.

En conclusion, les enseignants de l’ISP/Kalomba pensent que les membres du comité de gestion profitent de l’éloignement de leur milieu avec la ville pour se comporter de cette façon et exigent un audit de leur institution avant toute reprise du travail.

De leur côté, les étudiants récipiendaires de l’année académique 2015-2016 ont enjoint, dans une autre correspondance, le directeur général Gashita de leur remettre leurs diplômes pour lesquels ils ont versé 70.000 fc chacun, comme frais d’entérinement. Ils rejettent l’attestation de réussite leur délivrée localement qu’ils prennent pour un faux document destiné à les endormir.

Contacté, le Dg de l’Isp Kalomba reconnaît l’arrêt des activités dans son institution mais reste confiant quant à la solution pour la reprise.

Selon la société civile locale, le Dg Gashita a réuni les enseignants grévistes à qui il a proposé 50.000 fc comme prime pour la reprise des cours. Les enseignants ont refusé et campent sur leur position.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut