Société › Actualité

Kasaï : 13 miliciens Kamuina Nsapu tués dans les affrontements avec les FARDC à Kamako

miliciens Kamuina Nsapu
miliciens Kamuina Nsapu

Les FARD ont tués treize miliciens Kamuina Nsapu dimanche 24 février dernier au cours d’un affrontement à la cité de Kamako, à 150 km au sud de Tshikapa.

Il s’agit des miliciens qui sont arrivés depuis plus d’une semaine dans la cité pour déposer les armes.

« Nous avons ramassé 13 corps de jeunes Kamuina Nsapu. Ils ont été tués lorsque l’armée a tenté de démanteler leur quartier général ici à Kamako. Ils sont venus depuis la semaine dernière pour déposer leurs armes. Mais ils ont exigé que les miliciens Bana Mura (une milice Tchiokwe) rendent aussi leurs armes. Comme les miliciens Bana Mura ne sont pas venus déposer les armes et qu’il n’y avait aucune prise en charge des Kamuina Nsapu, ces derniers ont commencé à rançonner la population. Ceux qui ont été les plus victimes sont les ressortissants Tetela. Ce dimanche, nous avons accompagné l’administrateur assistant au foyer initiatique (Tshiota) des Kamuina Nsapu sur la quatrième rue pour les désarmer. Ils ont résisté et nous ont encerclés. Pour sauver l’administrateur, les militaires qui nous ont accompagnés ont ouvert le feu. Il y a eu des morts. Nous venons de ramasser treize corps. La situation est tendue. Les miliciens Kamuina Nsapu s’organisent pour attaquer la cité. Les miliciens Bana Mura (Tshiokwe) et les Tetela armés des machettes et des fusils de chasse patrouillent la cité avec les militaires », explique un responsable de la Croix-Rouge.

Une psychose règne dans la cité de Kamako. La population redoute une éventuelle attaque des miliciens.

Video

Vos paris sportifs
1xbet
À LA UNE
Retour en haut