Politique › Justice

Kananga : meurtre des Michael Sharp et Zaida Catalan: un journaliste et un officier de FARDC à la barre

Michael Sharp et Zaida Catalan

L’audience sur le meurtre des experts de nations unies s’est poursuivie jeudi 18 octobre 2018, devant le tribunal militaire de Kananga dans la province du Kasaï-Central.

Au cours de cette audience, le journaliste Raphaël Kapuku Kamuzadi et le colonel Mambueni qui interviennent jusqu’alors comme renseignant, sont revenus sur leurs précédentes déclarations, dans lesquelles ils avaient nié toute collaboration avec les miliciens.

Premier à comparaître, le journaliste de la radio Khrt n’a reconnu aucune participation dans ce mouvement, moins sa communication avec les miliciens.

« Je ne reconnais pas ce milicien Vincent Manga qui m’a cité comme étant l’un de ceux-là qu’il collaboraient avec lui, lors du meurtre des experts de l’ONU. Je n’ai jamais été en communication avec lui. Mon travail en tant que journaliste est de collecter, traiter et diffuser, pas collaborer avec les miliciens, » a déclaré Raphaël Kapuku.

Ce professionnel de média s’interroge cependant comment  « pourrait-il, en tant que membre de la famille régnante, collaborer avec ceux qui ont brûlé leur village ?  »

Quant au Colonel Mambueni, il a fait savoir que son implication avec les miliciens était dans le contexte de la recherche de la paix.

« Pendant la période des atrocités, j’animais les émissions d’éducation à la citoyenneté sur plusieurs chaines et j’ai eu le temps de participer dans l’une des émissions de Raphaël Kapuku à la Khrt. Ces émissions étaient ouvertes à toute catégorie de personnes », a reconnu l’officier de FARDC.

La prochaine audience est fixée au 1er novembre prochain.

Pour rappel,  les deux experts de l’ONU, l’Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan avaient perdu la vie le 12 mars 2017 au Kasai-Central, tués par les guerriers de   Kamuina Nsapu.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut