› Société

Kabila ordonne la réhabilitation des routes du Nord-Kivu

La population du Nord-Kivu souffre du mauvais état des routes.

Dans une correspondance adressée au gouverneur, Julien Paluku, le président de la république a prescrit le début des travaux de réhabilitation des axes routiers de cette localité.

Les routes du Nord-Kivu sont dans un état de délabrement avancé. C’est un parcours de combattant pour la population de cette partie de la République Démocratique du Congo. Il y a urgence ! Mercredi 02 mai, le gouverneur de cette province, Julien Paluku, a affirmé que Joseph Kabila n’est pas insensible cette situation. Le président de la république, dans une correspondance, a ordonné le début des travaux de réhabilitation des routes du Nord-Kivu. Des travaux qui seront financés selon le gouverneur par les institutions locales.

La RN4 de Goma-Butembo via Rutshuru, Kanyabayonga, Lubero et l’axe Rutshuru-Bunagana qui mène à la frontière avec l’Ouganda, sont les axes routiers principalement concernés par les travaux.

L’important pour le Président de la République, c’est de voir la route Goma-Butembo réhabilitée et ensuite le tronçon Rutshuru-Bunagana”, a dit Julien Paluku.

Pour ce qui est du financement, l’argent perçus par le Fonds national d’entretien routier (FONER) constituent la source de financement des travaux. Cette mesure particulière a été prise à la suite d’une correspondance du Président de la République.

Mais pour l’autorité provinciale du Nord-Kivu rétrocession “inexistante” par Kinshasa de 40% des recettes générées par la province impacte négativement sur le fonctionnement de son entité.

Le Nord-Kivu verse entre 600.000 et 1 million $ le mois. Si la loi était respectée, nous devrions avoir autour 400 à 600.000$ le mois comme le 40% de recette qu’on envoie au FONER.  Ce que nous allons demander c’est qu’un fond Spécial nous soit alloué pour qu’au mois de juillet nous ayons entamé le gros du travail sur l’ensemble de la province. Si cela n’est pas fait, nous serons obligés d’arrêter tout envoi de fond comme en 2013 de manière à nous permettre à effectuer ce travail. Puisque nous n’accepterons pas que nous envoyions de fond chaque fois alors que nos routes saignent toujours et les gens vont penser que nous bousillons l’argent de l’Etat pourtant que nous n’y sommes pour rien”, a ajouté Julien Paluku.

C’est une action louable selon certains acteurs politiques. Le député national Paul Muhindo, a salué l’initiative mais demande qu’on retienne également les frais perçus sur les produits pétroliers.

“C’est une bonne chose parce que le FONER a fait preuve de son incapacité, le Nord-Kivu perçois plus 400 millions, mais les routes demeurent dans un état de délabrement avancé. Mais il ne faut qu’on retienne seulement les frais perçus sur les petits véhicules mais également les montants qui concernent les gros camions transportant les produits”, a expliqué le député Paul Muhindo.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut