Santé › Actualité

Kabeke: trois femmes meurent pendant l’accouchement en un mois

Les femmes enceintes en danger pour manque de médicaments dans le centre de santé de la localité

La cause principale de ces décès est le manque de médicaments dans le centre de santé de cette localité qui n’a pas été approvisionné depuis plusieurs mois.

Trois femmes sont mortes pendant l’accouchement entre septembre et octobre dans la localité de Kabeke dans la ville de Kalemie (Tanganyika). Des sources médicales ont déploré cette situation, jeudi 2 novembre. Ces mamans sont mortes au moment de leurs transferts de Kabeke vers Kiyambu, deux localités distantes de 10 kilomètres.

La cause principale de cette situation est notamment le manque d’approvisionnements en médicaments.

« Depuis 2016, nous n’avons pas été approvisionnés en médicaments. Et c’est l’ONG Première urgence qui nous a donné ces médicaments. A présent, il n’y a plus rien. C’est un centre de santé de nom. Nous n’avons pas de thermomètre, pas de tensiomètre, pas de table d’accouchement, pas de microscope, pas de carnet d’hémoglobine », a indiqué un infirmier.

Au nom de toutes les femmes de Kabeke, Apolline Mukalay dit s’inquiéter à propos de la mortalité des femmes à l’accouchement :

« Je plaide par rapport au centre de santé. Les femmes sont en train de mourir au moment de l’accouchement. Certaines de nos consœurs sont décédées dernièrement alors qu’elles devaient être acheminées à Kiyambu », s’est-elle désolée.

La localité de Kabeke compte plus ou moins 3 mille habitants.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut